International Day of Persons with Disabilities/Journée internationale des personnes handicapées

Loading Events

Source: United Nations

Since 1992, the United Nations International Day of Persons with Disabilities (IDPD) has been celebrated annually on 3 December around the world.

The theme for this year’s International Day is Achieving 17 Goals for the Future We Want. This theme notes the recent adoption of the 17 Sustainable Development Goals (SDGs) and the role of these goals in building a more inclusive and equitable world for persons with disabilities.

This year’s objectives include assessing the current status of the Convention on the Rights of Persons with Disabilities (CRPD) and SDGs and laying the foundation for a future of greater inclusion for persons with disabilities.

The observance of the 2016 IDPD coincides with the 10-year anniversary of the adoption of the CRPD – one of the most quickly and widely ratified international treaties put forth by the United Nations to date.

Background

Facts & Figures

  • 7 billion people: world population
  • Over 1 billion people in the world have some form of disability, that’s 1 in 7
  • More than 100 million disabled persons are children
  • Children with disabilities are almost four times more likely to experience violence than non-disabled children
  • 80% of all people with disabilities live in a developing country
  • 50% of disabled persons cannot afford health care
  • 153 countries signed the Convention on the Rights of Persons with Disabilities

Today, the world population is over 7 billion people. More than one billion people, or approximately 15 per cent of the world’s population, live with some form of disability. 80 per cent live in developing countries.

Inclusive society and development

Evidence and experience shows that when barriers to their inclusion are removed and persons with disabilities are empowered to participate fully in societal life, their entire community benefits. Barriers faced by persons with disabilities are, therefore, a detriment to society as a whole, and accessibility is necessary to achieve progress and development for all.

The Convention on the Rights of Persons with Disabilities (CRPD) recognizes that the existence of barriers constitutes a central component of disability. Under the Convention, disability is an evolving concept that “results from the interaction between persons with impairments and attitudinal and environmental barriers that hinder their full and effective participation in society on an equal basis with others.”

Accessibility and inclusion of persons with disabilities are fundamental rights recognized by the Convention on the Rights of Persons with Disabilities and are not only objectives, but also pre-requisites for the enjoyment of other rights. The Convention (Article 9, accessibility) seeks to enable persons with disabilities to live independently and participate fully in all aspects of life and development. It calls upon States Parties to take appropriate measures to ensure that persons with disabilities have access to all aspects of society, on an equal basis with others, as well as to identify and eliminate obstacles and barriers to accessibility.

Action:

Discuss What disability means

A disability is a condition or function judged to be significantly impaired relative to the usual standard of an individual of their group. The term is often used to refer to individual functioning, including physical impairment, sensory impairment, cognitive impairment, intellectual impairment, mental illness, and various types of chronic disease. This usage has been described by some disabled people as being associated with a medical model of disability.

Persons with disabilities, “the world’s largest minority”, have generally poorer health, lower education achievements, fewer economic opportunities and higher rates of poverty than people without disabilities. This is largely due to the lack of services available to them (like information and communications technology (ICT), justice or transportation) and the many obstacles they face in their everyday lives. These obstacles can take a variety of forms, including those relating to the physical environment, or those resulting from legislation or policy, or from societal attitudes or discrimination.

People with disabilities are at much higher risk of violence:

  • Children with disabilities are almost four times more likely to experience violence than non-disabled children.
  • Adults with some form or disability are 1.5 tim es more likely to be a victim of violence than those without a disability.
  • Adults with mental health conditions are at nearly four times the risk of experiencing violence.

Factors which place people with disabilities at higher risk of violence include stigma, discrimination, and ignorance about disability, as well as a lack of social support for those who care for them.

__________________________________________________________________________________________

Depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées est célébrée chaque année le 3 décembre à travers le monde. Le thème 2016 – « Atteindre 17 objectifs pour l’avenir que nous voulons » – s’inscrit dans la récente adoption des 17 objectifs de développement durable (ODD) et souligne leur rôle dans la construction d’un monde plus inclusif et plus équitable pour les personnes handicapées.

Les objectifs de cette année comprennent une évaluation du statut de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et des ODD, ainsi que la fondation d’un avenir plus inclusif pour les personnes handicapées.

Vivre avec un handicap

Aujourd’hui, la planète compte plus de 7 milliards d’habitants. Plus d’un milliard de personnes, soit environ 15% de la population mondiale, vivent avec un handicap et 80% vivent dans des pays en développement.

Inclusion sociale et développement

L’expérience prouve que lorsque les obstacles à l’inclusion des personnes handicapées sont éliminés et que ces personnes sont encouragées à participer pleinement à la vie sociale, la société toute entière en profite. Les obstacles auxquels doivent faire face les personnes handicapées sont, par conséquent, un préjudice à la société dans son ensemble et l’accessibilité est nécessaire pour atteindre progrès et développement pour tous.

La Convention relative aux droits des personnes handicapées reconnaît l’existence de barrières qui constitue une composante essentielle de l’invalidité. En vertu de la Convention, « la notion de handicap évolue et que le handicap résulte de l’interaction entre des personnes présentant des incapacités et les barrières comportementales et environnementales qui font obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres ».

L’accessibilité et l’inclusion des personnes handicapées sont des droits fondamentaux reconnus par la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Ce ne sont pas seulement des objectifs à atteindre, mais aussi les prérequis pour l’exercice d’autres droits. La Convention (article 9, accessibilité) vise à permettre aux personnes handicapées de vivre de façon indépendante et de participer pleinement à tous les aspects de la vie et au développement. Elle appelle les États Parties à prendre des mesures appropriées pour que les personnes handicapées aient accès à tous les aspects de la société, sur un pied d’égalité avec les autres, ainsi qu’à identifier et éliminer les obstacles et barrières à l’accessibilité.

Actions:

Discutez la définition, les faits et les chiffres

  • 7 milliards de personnes : population mondiale
  • 1 personne sur 7, soit plus d’un milliard de personnes dans le monde, souffre d’un handicap
  • Plus de 100 millions de personnes handicapées sont des enfants
  • 80% des personnes handicapées vivent dans un pays en développement
  • 50% des personnes handicapées ne peuvent pas se payer des soins de santé

La loi française du 11 février 2005 portant sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, définit le handicap comme suit dans son article 114 : « constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

Certaines personnes handicapées considèrent que cette définition ne vaut que pour un handicap médicalement disgnostiqué.

Les personnes handicapées sont généralement en plus mauvaise santé, atteignent des niveaux d’éducation plus bas et présentent des taux plus élevés de pauvreté que les personnes non handicapées. Cette situation est due, dans une large mesure, au manque de services à leur disposition et aux nombreux obstacles qu’elles rencontrent dans leur vie de tous les jours. Ces obstacles sont divers et nombreux; certains sont liés à l’environnement physique de la personne, d’autres découlent de la législation ou de politiques en vigueur, d’autres encore viennent des habitudes et attitudes des communautés ainsi que des problèmes de discrimination.

Les personnes handicapées sont beaucoup plus souvent victimes de la violence que les autres :

  • Les enfants handicapés sont presque quatre fois plus susceptibles d’être victimes de violence que les enfants non handicapés.
  • Les adultes atteints d’un handicap sont une fois et demi plus susceptibles d’être victimes de violence que les personnes sans handicap.
  • Les adultes ayant des problèmes de santé mentale sont près de quatre fois plus à risque de subir des violences que les autres.

La stigmatisation, la discrimination, l’ignorance sur le handicap augmentent le risque, pour les personnes handicapées, d’être victimes de violences.