World Day of Social Justice/Journée mondiale de la justice sociale

Loading Events
This event has passed.

Social justice is an underlying principle for peaceful and prosperous coexistence within and among nations. We uphold the principles of social justice when we promote gender equality or the rights of indigenous peoples and migrants. We advance social justice when we remove barriers that people face because of gender, age, race, ethnicity, religion, culture or disability.

For the United Nations, the pursuit of social justice for all is at the core of our global mission to promote development and human dignity. The adoption by the International Labour Organization of the Declaration on Social Justice for a Fair Globalizationis just one recent example of the UN system’s commitment to social justice. The Declaration focuses on guaranteeing fair outcomes for all through employment, social protection, social dialogue, and fundamental principles and rights at work.

The General Assembly proclaimed 20 February as World Day of Social Justice in 2007, inviting Member States to devote the day to promoting national activities in accordance with the objectives and goals of the World Summit for Social Development and the twenty-fourth session of the General Assembly.

Background

The International Labour Organization unanimously adopted the ILO Declaration on Social Justice for a Fair Globalization on 10 June 2008. This is the third major statement of principles and policies adopted by the International Labour Conference since the ILO’s Constitution of 1919. It builds on the Philadelphia Declaration of 1944 and the Declaration on Fundamental Principles and Rights at Work of 1998. The 2008 Declaration expresses the contemporary vision of the ILO’s mandate in the era of globalization.

This landmark Declaration is a powerful reaffirmation of ILO values. It is the outcome of tripartite consultations that started in the wake of the Report of the World Commission on the Social Dimension of Globalization. By adopting this text, the representatives of governments, employers’ and workers’ organizations from 182 member States emphasize the key role of our tripartite Organization in helping to achieve progress and social justice in the context of globalization. Together, they commit to enhance the ILO’s capacity to advance these goals, through the Decent Work Agenda. The Declaration institutionalizes the Decent Work concept developed by the ILO since 1999, placing it at the core of the Organization’s policies to reach its constitutional objectives.

The Declaration comes at a crucial political moment, reflecting the wide consensus on the need for a strong social dimension to globalization in achieving improved and fair outcomes for all. It constitutes a compass for the promotion of a fair globalization based on Decent Work, as well as a practical tool to accelerate progress in the implementation of the Decent Work Agenda at the country level. It also reflects a productive outlook by highlighting the importance of sustainable enterprises in creating greater employment and income opportunities for all.

The General Assembly Recognizes that social development and social justice are indispensable for the achievement and maintenance of peace and security within and among nations and that, in turn, social development and social justice cannot be attained in the absence of peace and security or in the absence of respect for all human rights and fundamental freedoms.

It further recognizes that globalization and interdependence are opening new opportunities through trade, investment and capital flows and advances in technology, including information technology, for the growth of the world economy and the development and improvement of living standards around the world, while at the same time there remain serious challenges, including serious financial crises, insecurity, poverty, exclusion and inequality within and among societies and considerable obstacles to further integration and full participation in the global economy for developing countries as well as some countries with economies in transition.

On 26 November 2007, the General Assembly declared that, starting from the sixty-third session of the General Assembly, 20 February will be celebrated annually as the World Day of Social Justice.

Action:

Observance of World Day of Social Justice should support efforts of the international community in poverty eradication, the promotion of full employment and decent work, gender equity and access to social well-being and justice for all.

________________________________________________________________________

La justice sociale est une condition fondamentale de la coexistence pacifique et prospère des hommes au sein des nations et entre les nations elles-mêmes. Nous servons la justice sociale lorsque nous défendons l’égalité des sexes ou les droits des peuples autochtones et des migrants. Nous faisons progresser la justice sociale lorsque nous abattons les obstacles liés au sexe, à l’âge, à la race, à l’appartenance ethnique, à la religion, à la culture ou au handicap.

La viabilité passe par l’établissement de marchés qui permettent d’assurer une meilleure répartition des avantages du développement. Elle suppose la satisfaction d’une demande croissante de produits et de services écologiques de la part des consommateurs. Elle implique également la pose des fondements nécessaires pour assurer la dignité, la stabilité et des perspectives au profit de tous les citoyens. En nous attelant à la tâche pour opérer cette transformation, nous devons intégrer l’inclusion sociale dans nos politiques et dans toutes les actions que nous mènerons.

La quête de la justice sociale pour tous est au cœur de la mission mondiale des Nations Unies en faveur du développement et de la dignité humaine. L’adoption de la Déclaration de l’Organisation internationale du Travail sur la justice sociale pour une mondialisation équitable n’est qu’une illustration récente de l’attachement du système des Nations Unies à la justice sociale.

Cette déclaration vise essentiellement à garantir à tous des conditions de vie équitables grâce à l’emploi, à la protection sociale, au dialogue social et au respect des principes et des droits fondamentaux au travail.

L’Assembée générale a proclamé le 20 février, Journée mondiale de la justice sociale.

Qu’est-ce que la justice sociale?

La justice sociale est fondée sur l’égalité des droits pour tous les peuples et la possibilité pour tous les êtres humains sans discrimination de bénéficier du progrès économique et social partout dans le monde. Promouvoir la justice sociale ne consiste pas simplement à augmenter les revenus et à créer des emplois. C’est aussi une question de droits, de dignité et de liberté d’expression pour les travailleurs et les travailleuses, ainsi que d’autonomie économique, sociale et politique.

Le 10 juin 2008, l’Organisation internationale du Travail a adopté à l’unanimité la Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable. La Déclaration de 2008 est l’expression de la vision contemporaine de la mission de l’OIT à l’ère de la mondialisation. Cette importante déclaration est le résultat de consultations tripartites engagées entre les représentants des gouvernements et des organisations d’employeurs et de travailleurs de 182 Etats Membres.

La Déclaration établit un nouveau fondement essentiel pour les efforts en vue de promouvoir et réaliser la justice sociale grâce à l’Agenda pour le travail décent et ses quatre piliers – emploi, protection sociale, dialogue social, et droits et principes fondamentaux au travail.

La mondialisation et l’interdépendance offrent, grâce aux échanges commerciaux, aux investissements et aux flux de capitaux ainsi qu’aux progrès technologiques, y compris les technologies de l’information, de nouvelles possibilités pour la croissance de l’économie mondiale et le développement ainsi que pour l’amélioration du niveau de vie dans le monde entier, mais que d’importants problèmes demeurent, à savoir l’insécurité, la pauvreté, l’exclusion et les inégalités au sein des sociétés et entre elles, et que les pays en développement et quelques pays en transition continuent d’avoir beaucoup de mal à s’intégrer dans l’économie mondiale et à y participer pleinement.

L’Assemblée générale considère que le développement social et la justice sociale sont indispensables à l’établissement et au maintien de la paix et de la sécurité entre les nations et en leur sein même, et qu’inversement il ne saurait y avoir ni développement social ni justice sociale si la paix et la sécurité ne sont pas instaurées et si tous les droits de l’homme et libertés fondamentales ne sont pas respectés. Une croissance économique générale et soutenue, s’inscrivant dans le contexte d’un développement durable, est indispensable à la pérennité du développement social et de la justice sociale.

Le 26 novembre 2007, l’Assemblée générale a déclaré que la Journée mondiale de la justice sociale serait célébrée chaque année, le 20 février, à partir de sa soixante-troisième session.

Actions:

Célébrez cette journée spéciale en menant à l’échelon national des activités concrètes visant à promouvoir les buts et objectifs du Sommet mondial pour le développement social et ceux qu’elle a arrêtés à sa vingt-quatrième session extraordinaire.