World Wildlife Day/Journée mondiale de la vie sauvage

Loading Events
This event has passed.

Wildlife has an intrinsic value and contributes to the ecological, genetic, social, economic, scientific, educational, cultural, recreational and aesthetic aspects of sustainable development and human well-being. For these reasons, all member States, the United Nations system and other international organizations, as well as civil society, non-governmental organizations and individuals, are invited to observe and to get involved in this global celebration of wildlife. Local communities can play a positive role in helping to curb illegal wildlife trade.

Habitat loss, climate change and poaching are among the most alarming challenges faced by wildlife today. Poaching and trafficking of wildlife is now the most immediate threat to many species, whether charismatic or less known.  The fate of the world’s wildlife will soon be in the hands of the next generation.  The pressing need for enhanced action to ensure the survival of wildlife in its natural habitats must be imparted from generation to generation, and the youth should have the opportunity to communicate the conservation goals to a wider society.

The secretariat of the Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora (CITES), in collaboration with other relevant United Nations organizations, facilitates the implementation of World Wildlife Day.

With 183 Member States, CITES remains one of the world’s most powerful tools for biodiversity conservation through the regulation of trade in wild fauna and flora.

Background

On 20 December 2013, the Sixty-eighth session of the United Nations General Assembly decided to proclaim 3 March as World Wildlife Day to celebrate and raise awareness of the world’s wild fauna and flora. The date is the day of the adoption of the Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora (CITES) in 1973, which plays an important role in ensuring that international trade does not threaten the species’ survival.

Previously, 3 March had been designated as World Wildlife Day in a resolution made at the 16th meeting of the Conference of the Parties to CITES (CoP16) held in Bangkok from 3 to 14 March 2013. The CITES resolution was sponsored by the Kingdom of Thailand, the Host of CITES CoP16, which transmitted the outcomes of CITES CoP16 to the UN General Assembly.

Action:

This outreach video for World Wildlife Day 2017 was created by Taegen Yardley with her friends and teacher.

___________________________________________________________________________

Les espèces sauvages ont une valeur intrinsèque et contribuent de manières diverses au développement durable et au bien-être des populations, notamment sur les plans environnemental, génétique, social, économique, scientifique, éducatif, culturel, récréatif et esthétique.

Tous les États Membres, les organismes des Nations Unies, les autres organisations mondiales, ainsi que la société civile, les organisations non gouvernementales et les particuliers, sont invités à célébrer et participer à cette fête mondiale de la vie sauvage. Les communautés locales peuvent jouer un rôle positif en aidant à réduire le commerce illégal des espèces sauvages.

Le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), en collaboration avec les organismes pertinents du système des Nations Unies, est chargé de faciliter la mise en œuvre de la Journée mondiale de la vie sauvage. Depuis des années, la CITES est au nombre des accords sur la conservation qui ont la plus large composition; elle compte actuellement 183 Parties.

Le Secrétariat CITES appelle tous les États Membres et les organisations du système des Nations Unies, ainsi que les organisations mondiales, régionales et sous-régionales, les organisations non gouvernementales et toutes les personnes intéressées : à célébrer et faire connaître le thème de la Journée mondiale de la vie sauvage 2017 de manière appropriée ; à associer la célébration de cette Journée aux grandes manifestations nationales et internationales relatives à la conservation, le cas échéant ; à organiser des campagnes visant à réduire la demande en espèces sauvages illégales et en produits de ces espèces, en utilisant des stratégies ciblées de manière à influer sur le comportement des consommateurs ; et à faire usage du logo de la Journée mondiale aussi largement que possible.

Site Internet de la Journée mondiale de la vie sauvage

Origine de la Journée

Le 20 décembre 2013, la 68e session de l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé, par sa résolution A/RES/68/205 PDF, de proclamer le 3 mars Journée mondiale de la vie sauvage afin de célébrer la faune et la flore sauvages et de sensibiliser le public à leur importance.

Cette date fait référence au 3 mars 1973, jour de l’adoption de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES)qui joue un rôle important en veillant à ce que le commerce international ne menace pas la survie des espèces sauvages.

La Journée mondiale de la vie sauvage est l’occasion de célébrer les formes les plus belles et les plus variées de la faune et de la flore sauvages, et de faire connaître les multiples avantages que les espèces sauvages procurent aux hommes. Cette journée nous rappelle également la nécessité urgente de renforcer la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages qui a de forts impacts économiques, environnementaux et sociaux.

Au sujet de la CITES

Avec 183 États membres, la CITES reste l’un des instruments les plus puissants au monde pour la conservation de la biodiversité par la réglementation du commerce de la faune et de la flore sauvages. Des milliers d’espèces font l’objet d’un commerce international et sont utilisées par l’homme dans sa vie quotidienne pour se nourrir, se loger, se soigner, ainsi que pour l’écotourisme, les cosmétiques ou la mode.

La CITES règlemente le commerce international de près de 35 000 espèces de plantes et d’animaux, y compris de leurs parties et produits, assurant leur survie dans la nature au bénéfice tant des populations locales qui conservent ainsi leurs moyens de subsistance que de l’environnement mondial. Le système de permis CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des espèces inscrites aux annexes CITES soit durable, légal et traçable.

Action:

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) : Au sérieux – La criminalité liée aux espèces sauvages