Skip to content

Droits de la personne et justice sociale

Projet Outre-mer, Imagineaction, Parler vrai au pouvoir, le Fonds des bibliothèques pour enfants d’OSU, Plant Love Grow

Journée internationale de l'alphabétisation le 8 septembre

Depuis 1967, la Journée internationale de l’alphabétisation est célébrée chaque année à travers le monde pour rappeler au public l’importance de l’alphabétisation en tant que facteur de dignité et de droits humains et pour faire progresser l’agenda de l’alphabétisation pour une société plus instruite et durable. Malgré les progrès réalisés, les défis persistent, car au moins 771 millions d’adultes dans le monde n’ont pas aujourd’hui les compétences de base en alphabétisation. L'évolution rapide du contexte mondial a pris un nouveau sens au cours des dernières années, entravant les progrès des efforts mondiaux d'apprentissage en alphabétisation. Au lendemain de la pandémie, près de 24 millions d'apprenants pourraient ne jamais retourner à l'éducation formelle, dont 11 millions devraient être des filles et des jeunes femmes. Pour garantir que personne ne soit laissé pour compte, nous devons enrichir et transformer les espaces d'apprentissage existants grâce à une approche intégrée et permettre l'apprentissage de l'alphabétisation dans une perspective d'apprentissage tout au long de la vie.

Journée internationale pour la protection de l’éducation contre les attaques le 9 septembre

Dans le monde entier, les attaques contre les enfants se poursuivent sans relâche, à mesure que les belligérants méprisent l’une des règles les plus fondamentales de la guerre : la protection des enfants. La longueur des conflits actuels menace l’avenir de générations entières. Sans accès à l’éducation, une génération d’enfants vivant en situation de conflit grandira sans avoir acquis les compétences nécessaires pour contribuer à leur pays et leur économie, aggravant ainsi la situation déjà désespérée de millions d’enfants et de leur famille. Le droit d’un enfant à l’éducation ne peut pas être préservé dans les zones de conflit si l’éducation elle-même n’est pas protégée. L’éducation peut sauver des vies. Quand ils ne vont pas à l’école, les enfants sont particulièrement à la merci de la maltraitance, de l’exploitation et du recrutement par des forces ou des groupes armés. L’école devrait être un lieu sûr où les enfants sont à l’abri des menaces et des situations de crise. Cela constitue également une mesure essentielle pour rompre le cycle des crises et réduire le risque de conflits à l’avenir.

Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture le 29 septembre

Il est essentiel de réduire les pertes et le gaspillage de nourriture dans un monde où le nombre de personnes souffrant de la faim progresse lentement depuis 2014 et où des tonnes et des tonnes d'aliments comestibles sont perdus et/ou gaspillés chaque jour. À l'échelle mondiale, environ 14 pour cent des aliments produits sont perdus entre la récolte et la vente au détail et l'on estime que 17 pour cent de la production alimentaire mondiale totale est gaspillée (11 pour cent dans les ménages, 5 pour cent dans les services de restauration et 2 pour cent au stade de la vente au détail). La Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture est l'occasion de lancer un appel à l'action dans le secteur public (autorités nationales et locales) et le secteur privé (personnes et entreprises), afin de hiérarchiser les interventions et de mettre en place des innovations permettant de réduire les pertes et le gaspillage de nourriture, dans l'optique de remettre en état et de reconstruire en mieux des systèmes alimentaires résilients. Découvrir comment vous pouvez contribuer grâce à la FAO, l'organisme chef de file de cette Journée internationale. Agissez et créez quelque chose! Contre les pertes et le gaspillage de nourriture. Pour l'humanité. Pour la planète.

Roots & Shoots

Ressources sur l’histoire des noirs au Canada

Ressources pour aider les élèves aux prises avec des problèmes de santé mentale

The Gord Downie & Chanie Wenjack Fund

Inspired by Chanie’s story and Gord’s call to build a better Canada, the Gord Downie & Chanie Wenjack Fund aims to build cultural understanding and create a path toward reconciliation between Indigenous and non-Indigenous peoples.

Our goal is to improve the lives of Indigenous people by building awareness, education, and connections between all Canadians.

Learn more about our work and programs.

Fondation Monique-Fitz-Back

Vous travaillez en éducation et vous cherchez des ressources en développement durable ? La Fondation Monique-Fitz-Back est là pour vous !

Consultez notre Offre de service 2020-2021 pour découvrir les nombreuses ressources qui vous sont offertes en éducation au développement durable, du préscolaire à l’université !

Mettre en œuvre l’inclusion des LGBTQ2+ : Une fiche-conseils pour les champion-nes du changement dans le secteur des services pour jeunes:

Les jeunes LGBTQ2+ méritent un accès à des services communautaires, éducatifs, sanitaires et sociaux inclusifs et affirmatifs dans l’ensemble du secteur des services pour jeunes. La présente fiche-conseils vise à aider les dirigeant-es et les champion-nes de ce secteur, en particulier les gestionnaires et les équipes de direction, à réaliser l’inclusion des LGBTQ2+ dans leurs organismes.

Project Overseas 2020

The Human Rights and Social Justice (HRSJ) Committee works to provide opportunities and resources for teachers including sustainability education, classroom and community-based projects, supports teachers worldwide, provides education opportunities for children living in poverty, contributes financial donations (e.g. Hurricane Matthew), and provides teachers with opportunities to volunteer overseas (e.g. Namuwongo Project).

Frequently asked questions

The committee has ties with the Canadian Teachers’ Federation, Plant Grow Love, The Humanitarian Coalition, the Namuwongo Project, OSU Children’s Library Fund, Geoscope, among others.

A: Each situation is analyzed by a CNEEST agent and is based on the medical notes provided by the doctor. In fact, it is the doctor who begins the process with the CNESST by filling out the medical report indicating the diagnosis and the link to employment.

This is why is it important to make an appointment with the doctor on the day the accident at work occurs and to fill out the register of accidents available in your school or centre.

A: Recognition of an occupational injury by the CNESST allows you to:

  • retain your full salary with access to medical rehabilitation services until your condition has stabilized;
  • have recognized any permanent disabilities and functional restrictions relating to your job;
  • retain days in your sick-leave bank;
  • facilitate recognition of a recurrence, relapse or aggravation of the initial injury in the future.

QPAT members can apply to volunteer overseas with CTF’s Project Overseas, and the Namuwongo Project.

For more information on these organizations, volunteer opportunities, and the work of the HRSJ Committee, contact your local union.

Besoin d’aide supplémentaire?

Vous pouvez contacter l’APEQ par courriel à tout moment. Cependant, votre syndicat local vous représente au nom de l’Association provinciale. Vous devez donc le contacter dans un premier temps. Pour plus d’informations…