Loading Events
This event has passed.

Source:

For a disturbingly large amount of the world’s female population, the few days a month of the menses are ‘a time of shame’.

Menstruation is a natural process in which blood which was created by the body to cushion an egg is flushed from the body if the owner of the said egg does not become pregnant. It is a normal action which millions of women across the world experience, and this day seeks to remove any taboo associated with it.

After all, the body’s process which allows for the conception of children should be celebrated, surely?

The History of Menstrual Hygiene Awareness Day

Menstrual Hygiene Awareness Day was created by the German-based organization NGO WASH United as recently as 2014.  The day was created to normalize the action of menstruation and the importance of access to hygiene during this time, with the support of over 270 global partners.

Interestingly, the reason that May 28th was chosen is that May is the 5th month of the year – most women average to having their period for 5 days, and their cycle tends to be at 28 days. So in a way, 28th of May is especially symbolic!

Today ensures that awareness is increased regarding the access to menstrual hygiene that women have across the world. It is a basic human right that women worldwide are given the right materials to collect blood during this time, and that this material is able to be changed in total privacy.

The organizers behind this day also assert that correct washing facilities are given to women at this time and that young woman have given the correct educational materials regarding the changes which will occur in their bodies.

Menstruation is a biological fact, and this day aims to ensure that any kind of stigma suffered regarding it is stopped – and girls are taught that this is natural and nothing to be ashamed about.

 Actions:

In some parts of the world, the simple act of menstruation is a subject of shame. You can donate to different charities to help the right information being sent to schools and ensure that women in such places are given the support they need.

Perhaps today is a good day to write to your MP about the tampon tax, or you could perhaps look at the fascinating history of menstrual health?

On this day, make sure that you get involved in the conversation on social media by using the hashtag #mensturalhygieneday!

_________________________________________________

Source: Enfants-Ados.com

Conseils pour aborder cette nouvelle phase de la vie d’ado.

Votre fille devient femme… l’arrivée de ses règles, une étape importante tant pour la maman que pour l’adolescente.

Quand en parler à sa fille, que dire et comment aider les jeunes filles à vivre la transformation de leur corps ? Découvrez tous nos conseils pour accompagner au mieux votre enfant au travers de cette nouvelle étape vers sa vie d’adulte.

Il y a encore quelques années, parler des règles était source de gêne et beaucoup de mamans qui nous lisent aujourd’hui se souviennent sans doute de leurs premières règles comme quelque chose d’inconnu ayant suscité chez elles un profond sentiment de surprise et de peur.

Aujourd’hui, fort heureusement, l’information autour des règles est plus simple à commenter et il est plus facile pour les mamans d’aborder le sujet avec leur fille.
Un dialogue clair et ouvert reste toutefois nécessaire.
Il est en effet important d’expliquer à la jeune fille les changements que subira son corps, la signification de cette transformation, le début du cheminement de la jeune fille vers la femme…

Quand commencer à parler à son enfant ?
La majeure partie des jeunes filles a ses premières règles entre 12 et 13 ans.
Dans certains cas, les règles peuvent survenir très précocement (à partir de 8 ans) ou encore tardivement (à 16 ans).

Une perte de sang qui peut être fort traumatisante pour une petite fille qui n’a pas été informée sur les menstruations.
Si l’on attend d’aborder le sujet lorsque le cycle commence, c’est sans aucun doute trop tard !

L’âge moyen pour commencer à aborder ce sujet est autour de 10 ans.
Il est alors important de parler également de la reproduction de manière à permettre à l’enfant d’assimiler les deux concepts.

De toute évidence, chaque maman ou parent est en mesure en fonction de la maturité de l’enfant de savoir quand aborder le sujet des menstruations et de l’approfondir au fil du temps.
Certaines petites filles, avides de découvertes, posent d’elles même des questions sur la reproduction, la naissance… il peut alors être bon de compléter la réponse aux questions en traitant également des règles.

Que faut-il dire ?
Il est toujours nécessaire de répondre clairement aux questions des enfants à fortiori à l’approche de cette phase de modification fondamentale de leur corps.
Il convient d’expliquer que ce changement est dû à la maturation de certaines hormones produites par notre corps.
Des hormones qui sont par ailleurs responsables des modifications corporelles :
– le développement de la poitrine (entre 9 et 13 ans)
– les poils qui commencent à pousser sur le pubis et sous les aisselles
– le corps qui prend des formes plus féminines
– l’apparition d’acné plus ou moins marquée sur le visage, le torse, le dos…

L’apparition des règles chez la jeune fille signifie son passage dans le monde « adulte » et aussi sa capacité à avoir des enfants.

Actions:

Les signes annonciateurs des règles :
– une poussée de croissance importante
– un état de mal-être généralisé
– des douleurs abdominales et des crampes

Le sujet doit être abordé avec le plus de naturel et de simplicité possible, sans aucune honte ou retenue.
Une fois l’adolescente informée sur les règles, il est bon de lui fournir un petit nécessaire pour le jour « J ».
Prévoyez une serviette hygiénique (fine et discrète), un petit sachet de lingettes pour la toilette intime, une culotte de rechange.
Vous pouvez également lui fournir un petit calendrier sur lequel elle notera chaque mois le premier jour de ses règles.

Et lorsque que débardent les règles, n’oubliez pas de souhaiter la bienvenue à votre fille dans le monde des femmes !