Skip to content

« Où sont les nouvelles mesures et le soutien pour les écoles dans les zones rouges? » demande l’APEQ

MONTRÉAL, le 2 oct. 2020 /CNW Telbec/ – « Les enseignants se sentent laissés à eux-mêmes. La plupart de nos enseignants travaillent dans des écoles situées dans les « zones rouges ». Tandis que le ministre de la Santé demande au grand public de rester dans leurs bulles familiales et d’éviter les rassemblements, on demande aux enseignants de passer leurs journées dans des salles de classe mal ventilées avec jusqu’à 32 élèves sans masque, et aucune distanciation sociale. C’est incohérent et illogique », a déclaré Heidi Yetman, présidente de l’Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ).

 

De nombreuses régions du Québec sont maintenant déclarées « zones rouges », ce qui signifie qu’elles ont atteint un niveau critique de propagation de la COVID-19. De nouvelles mesures en matière de santé publique ont été mises en place par le ministère de la Santé pour le grand public. L’APEQ demande pourquoi le ministère de la Santé n’a pas imposé de nouvelles mesures de santé publique pour les écoles et les centres afin de protéger la santé et la sécurité des enseignants, des élèves et de leurs familles respectives et de réduire la propagation de la COVID-19.

Partagez cette histoire, choisissez votre plateforme!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email